Conseils nutritionnels aux électro-hypersensibles

Chaga sur bouleau

Depuis quelques années, j’étudie les problématiques reliées à la pollution électromagnétique et depuis le début du déploiement des compteurs de seconde génération d’Hydro-Québec, j’ai constaté l’augmentation des témoignages d’individus se disant électro-hypersensibles et souffrant de l’exposition constante aux micro-ondes de leur environnement à un point ou leur condition de vie en était grandement affectée. J’ai constaté que la réaction première de ces individus était de faire tout en leur pouvoir pour minimiser leur exposition à toute forme de pollution électromagnétique ce qui est tout à fait logique. Surprenament je n’ai pas constaté que ces individus posaient des actions pour rebâtir leur santé physique qu’ils avaient avant de devenir électro-hypersensibles. Si je l’étais moi-même, je me questionnerais sur les façons de faire pour retrouver une santé physique me permettant de mieux résister à l’agression des ondes sales et de ne plus en souffrir. J’ai rédigé cette communication dans le but de partager un secret bien gardé qui, selon moi, pourrait grandement aider les individus incommodés à se reconstruire une santé leur permettant de regagner une qualité de vie.

Je suis François Legault, Horticulteur-agronome de formation. Malgré mon intérêt marqué pour le monde végétal, je ne me suis jamais penché sur le règne des mycètes, le monde des champignons de toutes sortes. C’est plus tard, dans la quarantaine que j’y ai été introduit, à ce moment mon intérêt pour la médecine naturelle et la santé grandissait. Mes recherches pour trouver les pratiques qui mènent à une santé parfaite m’ont fait découvrir une catégorie de plantes/champignons qui ont comme caractéristiques d’être adaptogène. Selon Wikipédia,  » Une plante adaptogène est une plante augmentant la capacité de notre corps à s’adapter aux différents stress, quelles que soient leurs origines. » On a aussi nommé ces organismes adaptogéniques les super-aliments et super-herbes. Dans la catégorie des super-herbes, on retrouve la famille des polyporacées, champignons qui poussent habituellement sur le bois mort des arbres. Ces champignons quelquefois commestibles arborent à peu près tous des qualités médicinales plus ou moins grandes. Dans ce groupe, un champignon a attiré l’attention du monde scientifique plus que tous les autres de par sa large gamme de phyto-nutriments qu’il contient et ses vertus médicinales exceptionnelles. Malheureusement, en Amérique du Nord, il nous est presque inconnu.

Il s’agit du chaga, (Innonotus obliquus), c’est un polypore boréal exceptionnel qui arbore des caractéristiques uniques dont lui seul possède. Il est aussi considéré par plusieurs comme le champignon médicinal le plus puissant connu à ce jour. Je vous en reparle plus loin.

 

En quoi donc ce champignon pourrait-il aider les électro-hypersensibles ? Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre les dommages que l’exposition aux micro-ondes peut causer dans le corps physique.

L’exposition excessive aux radiations ionisantes (Rayon-X, CT-Scan, téléphone cellulaire, WiFi, téléphones sans-fil, et une forte exposition au soleil) augmente la production de radicaux libres dans le corps. Ces radicaux libres sont normalement neutralisés par la production naturelle d’antioxydants du corps (Superoxyde dismutase et autres) et ceux présents dans notre alimentation.

Mais si le corps doit fournir des énergies supplémentaires pour pallier à une mauvaise alimentation (aliments cuits et acidifiants), une surcharge de toxines ou tout simplement une alimentation carencée en vitamines, minéraux, antioxydants et autres phyto-nutriments utiles à l’organisme, celui-ci ne sera pas capable de venir à bout des radicaux libres surnuméraires et des dommages s’en suivront inévitablement. Des dommages aux globules rouges et blancs, aux tissus, aux parois cellulaires, à l’ADN et un ralentissement du système immunitaire, causant un vieillissement prématuré, une prolifération des agents pathogènes et voir une croissance pathologique de cellules cancéreuses. Il a aussi été démontré que l’exposition excessive aux radiations affectait les fonctions de la moelle osseuse dans la production des globules rouges. Si l’utilisation du téléphone cellulaire à l’oreille est notre principale source d’exposition, alors les dommages se concentreront au cerveau.

 

Selon Robin des Toits (association Nationale pour la Sécurité Sanitaire dans les Technologies Sans-Fil)

 » Les micro-ondes et les très basses fréquences présentent une toxicité (par la production de protéines de stress et par résonance avec les fréquences cérébrales) mais la plus forte est celle des saccades : là, le désordre a la forme de « micromitrailleuses » électromagnétiques.

Cela suffit non seulement pour désorganiser les processus physiologiques mais même pour décomposer des structures biochimiques.

Ce désordre est cause d’agressions physiologiques primaires, dont 4 principales :

– la perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau (hémato-encéphalique),
– la perturbation de production de la mélatonine et de l’acétylcholine,
– la déstabilisation des régulations membranaires,
– les dommages génétiques. » (1)

 

Selon George Carlo (spécialiste mondial des pollutions électromagnétiques) en parlant des maladies directement liées à la pollution électromagnétique.

« …De là, selon la personne exposée, toute une palette de symptômes ou de dysfonctionnements peut apparaître. Ces maladies rassembleraient ainsi : troubles du sommeil, trous de mémoire, difficultés d’apprentissage et de l’attention, hyperactivité, vertiges, crises d’angoisse ou d’anxiété inexpliquées, fibromyalgie, éruptions cutanées, problèmes digestifs, hypersensibilité chimique multiple, maladies neurodégénératives, tumeurs cérébrales, leucémies… » (2)

Il existe à ce jour des milliers d’études prouvant que l’exposition prolongée aux ondes électromagnétiques (OEM) causent des dommages physiologiques et biochimiques aux animaux et même aux végétaux, études que les corporations concernées et les gouvernements ne tiennent pas en compte; le profit aux actionnaires en étant le principal responsable. Garder une santé optimale devient donc une responsabilité invidivuelle. Une première étape consiste à minimiser l’exposition aux OEM : réduire son utilisation des cellulaires, éloigner le cellulaire des oreilles lors de leur utilisation s’il y a lieu, remplacer les téléphones sans-fil par des téléphones filaires, remplacer l’Internet WI-FI par des cables réseaux, etc.. Pour les ondes qui viennent de l’extérieur, l’utilisation des rideaux bloquant spécifiquement ces ondes pourrait être une bonne méthode. D’innombrables autres stratégies simples existent pour retrouver un environnement sain mais que je ne citerai pas ici. A ce propos voir; http://www.em3e.com/francais/3e_page_produits_attenuation.html

Une deuxième étape consiste à supplémenter notre alimentation avec des super-aliments et super-herbes pour que notre corps puisse réparer les dégâts et se protéger contre les effets nocifs des expositions aux OEM, et ce surtout si nos fonctions professionnelles et autres circonstances ne nous permettent pas de créer un environnement électro-magnétiquement sain.

Si je vous parle du chaga plus spécifiquement c’est que ce champignon pousse dans nos forêt boréales ici-même au Québec et qu’il est rempli de phyto-nutriments qui agissent, entre autre, sur le renversement des dommages causés par l’exposition aux OEM. Le chaga contient une quantité record de micronutriments (215 dénombrés) et certains en très grandes quantités. En effet, sa diversité phytochimique est étonnante : vitamines, minéraux, oligo-éléments, pigments, flavonoïdes, stérols, triterpènes, mélanine, enzymes et plus.

Le chaga contient également des quantités importantes d’antioxydants, notamment l’enzyme superoxyde dismutase (SOD). C’est l’antioxydant principal produit par notre corps et qui nous protège des dommages éventuels créés par les radicaux libres, sous-produits de la respiration cellulaire et de l’exposition aux radiations de toute sorte. Quand notre corps vieillit, il produit de moins en moins de SOD augmentant les risques de dommage cellulaire. Pour les individus vieillissant et les électro-hypersensibles, il donc est important de supplémenter l’alimentation et le chaga est une des rares sources botaniques de SOD et c’est l’herbe connue qui en contient le plus et en grande quantité.

Le chaga est aussi une rare source du triterpène la bétuline et ses dérivés l’acide bétulinique et le lupéol que l’on retrouve en plus grande concentration dans la partie noire du mycélium. Le chaga concentre ces substances qui proviennent de l’écorce du bouleau, il les rend biodisponibles et ils sont considérés comme des substances anti-cancer très puissantes. Le lanostan est un autre triterpène présent dans le mycélium en plus grande concentration dans la partie orangée. Quoi qu’ayant également des propriétés anti-cancer, il est plus doué comme anti-bactérien et anti-candida.

Le chaga est la source la plus riche de mélanine, le pigment foncé qui se trouve surtout à l’extérieur du champignon. Un quart des pigments trouvé dans le chaga est de la mélanine. Celui-ci est antioxydant et géno-protecteur, donc mobilise les radicaux-libres et protége l’ADN. Notre corps produit de la mélanine entre autre pour le fonctionnement des neurones, le fonctionnement des glandes (surtout la pinéale), pour la coloration de nos cheveux, yeux et dans la peau la mélanine nous protège du rayonnement ultraviolet en provenance du soleil ainsi que d’autres formes de radiation. La synthèse de la mélanine est un processus demandant pour notre corps; en consommer directement réduit donc la charge du corps pour en synthétiser et alloue plus d’énergie à d’autres fonctions comme le nettoyage des cellules. Il est excellent pour nous aider à prévenir les dommages causés par toute forme de radiation et pour donner une belle apparence à nos cheveux et notre peau.

Le chaga est aussi une excellente source de polysaccharide Beta-glucan. Celui-ci a un effet direct sur la production des globules blancs et des anti-corps en général. Il stimule le système immunitaire tout en le rendant apte à bien moduler ses attaques contre des envahisseurs bien ciblés. Il est excellent pour rebâtir le système immunitaire quand un individu s’est vu exposé à des doses de radiation ainsi qu’à des traitements de chimiothérapie. Cette molécule participe; à l’hydratation de la peau, améliore son élasticité, sa souplesse ainsi que l’atténuation des rides. Il est prouvé qu’il est très efficace à inhiber les effets mutagènes et immunomodulatrices des tumeurs cancéreuses en déclanchant diverses réponses immunitaires. Ses propriétés sont; anti-bactérien, anti-inflammatoire, antiallergique, hépato-protecteur, anti-tumeur, anticarcinogène, anti-mutagène et antioxydant.

Une analyse complète nous démontre que le chaga est riche en; acides aminées, polysaccharide Beta-glucan, triterpènes (bétuline, acide bétulinique, lupéol, lanostérol), mélanine, phénols, stéroles (lanostérol, ergostérol), inotodiol, flavonoïdes, acide trameténolique, acide pentothénique, tripeptides, triterpènoïdes, acide vanillique, saponines, fibres alimentaires, enzymes, vitamine B1 (Thiamine), vitamine B2 (Riboflavine), vitamines B3 (niacine), Vitamine D2 (Ergostérol), Vitamine K, Calcium, Césium, Chlore, Cuivre, Germanium, fer, Antimoine, Baryum, Bismuth, Bore, Chrome, Manganèse, Rubidium, Silice, Souffre, Magnésium, Phosphore, Potassium, Sélénium, Sodium et Zinc.

Toutes ces molécules prisent indépendamment n’ont pas le même effet que s’ils sont prisent en mélange synergétique créant une médecine vivante comme on la trouve naturellement dans les préparations et extraits de chaga.

Un individu qui a une saine alimentation et des saines habitudes de vie, se retrouvera quand même avec un surplus d’énergie si celui-ci inlus dans son alimentation la prise régulière d’extrait de super-herbes. On retrouve dans les super-herbes comme le chaga des grandes quantités de phyto-nutriments qui facilitent les processus physiologiques, tout simplement parce que le corps se retrouve enfin avec une grande quantité de molécules toutes prêtes à utiliser pour: synthétiser les hormones, neutraliser les radicaux libres, remplacer les cellules, renforcir leurs membranes, produire des globules rouges et blancs, renforcir le système immunitaire et plus, lui évitant le long processus de synthèse à partir des molécules plus simples. Pour les électro-hypersensibles, il est doublement important de donner au corps ce qu’il a besoin pour se prémunir des effets négatifs des OEM et de donner au corps ce qu’il a besoin pour se reconstruire et maintenir une santé adéquate.

J’ai fait la découverte des vertus adaptogéniques des polypores et particulièrement du chaga en 2011. Depuis, j’ai étudié en détail ses propriétés, son cycle de vie, et les méthodes d’extraction adéquates. Quand j’ai réalisé à quel point les Québécois ne connaissaient pas la pharmacopée boréale et les vertus du chaga, j’ai commencé à donner des ateliers théoriques/pratiques sur ce polypore en expliquant entre autre ses vertus, comment le récolter, et comment préparer des extraits complets. Depuis ce temps, j’ai raffiné mes méthodes d’extraction et j’offre depuis 2012 des extraits concentrés et du chaga moulu prêt pour la consommation pour ceux et celles qui ne peuvent ou ne veulent pas aller en forêt pour sa récolte et prendre le temps pour sa préparation.

Dans un but d’éducation et de mettre des produits disponibles prêts à consommer, j’ai mis en place l’initiative « A Toi de Mère Nature » qui se veut un portail d’information et de distribution de produits. En date d’aujourd’hui (mi-avril 2014) le site ouèbe (www.aToideMereNature.com) est déjà remplit d’information utile et persque prêt pour le côté transactionnel. Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter par mes coordonnées plus-bas.

Pour le bien de tous, SVP transférer cette infolettre à tout homme ou femme qui pourrait bénificier des ces informations.

N’hésitez pas à vous inscrire sur le site ouèbe pour vous assurer de recevoir mes prochaines infolettres. Ma prochaine pulication sera sur les effets bénifiques du chaga sur les athlètes.

 

.François :Legault.

francois@AToideMereNature.com

www,AtoideMereNature.com

(514) 447-2540

 

 

 

Notes

(1) http://www.robindestoits.org/Le-danger-pour-ma-sante-et-de-mon-enfant-bebe-foetus_r54.html

(2) https://mondeo.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=108&Itemid=1&ed=14

 

Références;

Chaga, King of the Medicinal Mushrooms, David Wolfe, North Atlantic Books, 2012

The Cure is in the Forest, Dr Cass Ingram, Knowledge House Publication, 2010

The Fungal Pharmacy, Robert Rogers, RH (AHG), North Atalntic Books, 2011

 

by francois_atdmn

2 thoughts on “Conseils nutritionnels aux électro-hypersensibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *